Le pervers narcissique et son complice

Les-pervers-narcissiquesLe pervers narcissique et son complice, Paris, Dunod, 1989, 4e édition 2012.

Attentif au fonctionnement psychique des sujets qui se font valoir aux dépens d’autrui, ce livre met en lumière l’emprise du pervers narcissique sur « l’autre », à la fois victime et complice. Il montre chez les deux personnages la poursuite d’une lutte désespérée visant à éloigner la douleur, le sentiment de vide et la confrontation à la vérité. Le pervers narcissique cherche-t-il auprès de celui qu’il assujettit quelque chose de fortement émotionnel qui pourrait rallumer son esprit trop asséché ? Qu’est-ce qui inspire sa démarche si perspicace et l’amène à déployer des arguments parfois censés dans un langage à la fois précieux et beau ? Afin de cerner le dispositif mis au service de l’autovénération chez le pervers narcissique (attrait, induction, imposture, cynisme, prédation), A. Eiguer réexamine le concept de narcissisme et son repérage méthodique dans la pratique analytique. Le champ d’observation habituel de la cure est ici modifié : les méfaits de la mégalomanie sont repérables, au-delà du sujet, au niveau de l’autre, éventuellement de l’analyste, dans son contre-transfert. Toutes les pathologies s’avèrent concernées par le narcissisme dysfonctionnel. Cette thèse, étayée par un abondant matériel clinique, éclaire sous un autre jour la personnalité autoritaire, celle du pervers sexuel, du toxicomane ou du psychotique, de même que le transfert masochiste et la réaction thérapeutique négative. Dépassant la nosologie classique, elle ouvre des perspectives théoriques et thérapeutiques qui concernent les praticiens de la psychanalyse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *